Dépôt de Maradi

Le dépôt de Maradi est un vieux dépôt qui date des années 70. Il appartenait à l’ex shell avant de devenir propriété de la Sonidep à partir de 1977. Il se retrouve maintenant grâce à l’accroissement de la ville en plein centre-ville. Il est situé en face de la compagnie de transport, Nijima, sur la route de Dan issa, à côté de l’ex Société Nigérienne de tannerie (SONITAN) et de la grande mosquée de vendredi, dénommée mosquée Tchana. Il a une superficie globale de 42 000m2 et est clôturé par un mur d’une hauteur de 4 mètres. A l’intérieur, toutes les installations sont placées côte à côte, juste à l’entrée. Il s’agit :

  • Du bâtiment administratif
  • Du bâtiment abritant le dortoir des gendarmes et le vestiaire des opérateurs extérieurs
  • D’un bureau pour les agents de sécurité
  • D’un local moto pompes
  • D’un local incendie qui regroupe toutes les commandes Vannes et Tuyauterie Seau et mousse incendie
  • D’Un local électrique
  • D’un local pomperie
  • D’une salle d’archive
  • D’un abri pour matériels incendie
  • D’un abri pour extincteur AF100
  • D’un ilot de chargement et déchargement comprenant une passerelle et une aire bétonnée.
  • Des Bacs pour le stockage du produit
  • D’un décanteur
  • De deux hangars pour canon
  • D’un parking automobile
  • D’une mosquée
  • D’un réservoir d’eau couvert

Du point de vue Stockage, le dépôt dispose d’une capacité globale de 546m3. Le Gasoil avec 446m3, le super et le pétrole avec 50m3 chacun. Au niveau du personnel, nous avons un effectif de 11 agents qui assurent l’exécution de toutes les activités.

La sécurité des personnes ainsi que celle des installations est assurée par des agents de sécurité locaux en collaboration avec des éléments de la gendarmerie

 Les Moyens et matériels de secours

Comme moyens et matériels de secours, nous disposons :

  • Un groupe électrogène de 110 KVA
  • Deux motopompes de 80 m3/h 12 bars chacune, permettant de pomper l’eau à partir de la réserve et servant d’alimenter la centrale incendie, les bouches incendie, les canons, les couronnes de refroidissement et les déversoirs.
  • D’un réservoir d’eau de 150m3 en béton, enterré et alimenté par une canalisation du réseau urbain de la SEEN.
  • Deux canons à mousse
  • Huit bouches-incendie, installées au pourtour du mur de rétention.
  • Trois déversoirs
  • Quatre couronnes placées sur les bacs
  • Une cuve à mousse de 2000 litres
  • Neuf fûts d’émulseur
  • Un générateur AF 100
  • Cinq extincteurs P50
  • Dix extincteurs p9
  • Un extincteur CO2 2kg
  • Un générateur à mousse haut foisonnement
  • Un véhicule incendie

Partenaires

Présentement, les partenaires avec lesquels nous œuvrons sont :

  • Total Niger, Oilibya, FAN, Onaha,Nigélec,Oriba pétroluim,Babati, Saddi Kemil, RPS, Hamdalla, Ibrahim Yahaya, Oumarou Mainassara, ELH Ousmane, Hamidou Souleymane. Cependant il faut noter que nous comptabilisons à l’heure actuelle 9 stations qui ont fermé à cause de la mévente qui se fait sentir partout à travers la région. La fraude constitue l’élément fondamental qui en est à la base.

 Perspectives

 Comme perspective, c’est surtout la délocalisation du dépôt vers un nouveau dépôt. A ce niveau il faut retenir trois aspects importants sur lesquels cela aura un impact direct.

D’abord, en termes de stockage, le nouveau dépôt viendra accroître notre capacité de stockage qui était restée très minime.

Ensuite du point de vu de la sécurité, nous aurons un dépôt loin de la ville, qui permettra d’éviter tous les risques potentiels et imminents auxquels nous faisons face actuellement.

Enfin ce nouveau dépôt sera un dépôt moderne avec des installations modernes à travers lesquelles le travail se fera aisément, avec moins de risques de se tromper.

Moyenne journalière des sorties

En moyenne, les sorties journalières du dépôt se chiffrent à :

  • 28 000 litres en Gasoil
  • 2000 litres en super

        Le pétrole connait rarement des sorties.